A propos

Ils sont là, parmi nous, à l’endroit où vous lisez ces mots, dans votre dos, sous un siège, là-haut, sur un toit, cachés dans l’écho de vos pas.
L’angle mort est leur lieu de vie.
Leur vitesse les protège.
Ce sont les furtifs.
Les furtifs sont faits de chair et de sons.
Ils naissent d’une vibration fondamentale de l’air qu’on appelle ‘le frisson’.
Ils existent depuis l’origine du vivant. Et fusionnent dans leur corps le minéral, le végétal et l’animal.
Il a fallu l’optimisation des technologies de détection pour révéler leur présence…
A quelques-uns.
A très peu.

Découvrez “ce peu que l’on sait” sur le mode d’alimentation, de croissance et de reproduction des différentes espèces de furtifs répertoriées, sur leur habitat et leurs façons de communiquer…

  • PHYSIOLOGIE : Leur nature | Sentir
    Puisque voir les furtifs les poussent à se tuer pour protéger l’espèce, il n’existe quasiment aucune vidéo sur ces créatures vivantes. Les rares naturalistes clandestins qui les ont approchés l’ont fait à partir de captations sonores dans leur milieu naturel. Ces enregistrements sont notre seule façon de sentir comment ils vivent, bougent, se métamorphosent ou fuient. Par l’interface de notre site, vous apprendrez à repérer leur empreinte sonore, puis vous pourrez accéder aux enregistrements exceptionnels et très déroutants de ces créatures. Vous entendrez les furtifs monomorphes, faits d’une seule matière (verre, métal, cuir, papier…), les allomorphes qui métabolisent les déchets, les atmosphériques faits d’écume ou encore les résifs qui sont faits d’ondes wifi, d’électricité ou de lumière.
  • BIOTOPES : Leurs environnements de prédilection | Habiter
    Découvrez les biotopes préférés des furtifs, leur art du camouflage et de la cache, leur faculté à se loger dans l’angle mort de la vision humaine, leur façon de vivre dans l’envers de notre monde tout en ne cessant d’échanger avec nos environnements et de les métaboliser de manière vitaliste. Apprenez comment vous avez une chance d’en débusquer un…
    Un panorama non-exhaustif des adaptations des furtifs à leur environnement, naturel et urbain. Et une plongée dans la ville 2.0 où les rues commerçantes bruissent d’ondes personnalisées et mobilisent subtilement votre temps de cerveau disponible. Dérives furtives dans un futur de traçabilité insupportable…
  • EXPERTS : Les savoirs humains actuels | Comprendre
    Pas de compréhension possible de ces êtres faits de sons sans des experts pour vous accompagner. Soumis à un protocole de douze questions posées dans le noir, ces experts apprivoisent pour vous les dimensions du son et l’énigme des apparitions furtives. Ils sont complétés par les lumières du meilleur éthologue furtif actuel, Alain Damasio.
    Qu’est-ce que le son peut déplacer ? Comment peut-on cacher un son ? Que peut-on voir, toucher, sentir d’un son ? Qu’est ce qui vous fait vibrer ? Ça serait quoi l’envers du son ? Décrivez un son dont vous avez gardé le souvenir. Qu’est-ce que le son peut révéler ? Quel est l’endroit le plus étonnant, du point de vue sonore, où vous ayez été ? Y a-t-il des sons vivants, des sons morts ?
  • APPROCHES : Les interactions avec les humains | Rencontrer, échanger, traquer
    Tentatives d’approche sur le vif d’une espèce en voie d’apparition. Célérité, réverbération, longueur d’ondes… Comment les furtifs se jouent de toutes les lois physiques et acoustiques pour survivre au quotidien ou en situation de traque intense. Pour survivre ? Ou pour évoluer !
  • LANGAGES : Leurs modes d’expression et communication | Exprimer
    Le langage furtif se constitue comme le langage des enfants par absorption continue, très rythmique, des éclats de voix captés dans l’espace urbain, mais aussi des sons produits par nos machines. Une journée dans la vie d’un furtif est d’abord un voyage sonore exceptionnel où l’on peut percevoir sa façon d’avaler, de métaboliser et de recréer ses propres sons, sa propre voix, juste en parcourant la ville. Si l’on ne peut voir un furtif sans le tuer, on peut par contre parler avec lui. Mieux, il dispose d’une littérature écrite très cryptique où un mot peut en abriter cent et où il faut lire derrière les lettres…
    Dézippage d’une parole incandescente, offensive, vibration singulière qui crée le mot-force en mélangeant les langues.

Les recherches liées aux Furtifs sont portées par Tarabust (Alain Damasio, Floriane Pochon, Tony Regnauld avec Cédric Chéty et Clément Baudet), et soutenues par la Région Languedoc Roussillon, le CNC et la Fondation Orange-Beaumarchais.

En bref

 logo-orangelogo-beaumarchais logo-cnc logo-region-lr